Extrait de : " Le paradis perdu"

Le parc et les berges deviennent mon nouveau monde.

Je veux imiter mon héros, Rahan fils des âges farouches, et vivre dans la nature. Je construis des cabanes en solitaire et pour ce faire, je choisis un endroit approprié, un point stratégique, un lieu qui me permet d'observer sans être vu. Je me cache dans les haies, les taillis. Je passe des heures là, seul à m'inventer des légendes, je sollicite mon imaginaire. J'éprouve un sentiment de liberté, au creux de mon antre, où les adultes me laissent tranquille. J'y stocke quelques objets familiers.

L'hiver me contraint à me replier à l'intérieur. Je le trouve sans fin, le froid m'empêche de jouer dans le parc. La maison de famille ne possède pas encore le confort moderne, nous nous chauffons au poêle à bois...

 

 

Extrait de : "La leçon de piano"

Quand j'écoute cet extrait, je revois l'instrument installé dans le salon de la maison, à gauche de la cheminée. Il s'agissait d'un pleyel, droit en acajou de cuba ronceux. Devant se dressait un tabouret rond avec une assise en cannage. Au dessus, accroché au mur, un portrait en pied, celui d'un ancêtre Louis, surplombait l'ensemble. De sa hauteur, il veillait, d'un air goguenard, sur les mélomanes en devenir. A vrai dire, seuls les garçons pouvaient l'approcher pour apprendre le piano. Peu impliqués, malgré la régularité de leur travail, ils suivaient les lignes une à une sans grande conviction. De manière très scolaire, ils reproduisaient le morceau et enfonçaient leurs doigts sur les touches sans grande délicatesse et obtenaient des résultats peu éloquents tant de la main gauche, ce qui aurait pu se comprendre, mais aussi de la main droite. Je me dissimulais dans le placard du salon pour écouter leurs leçons. Je les regardais par le trou de la serrure et riais de leur maladresse.

Nuls, les frangins ! Ils ne possédaient aucun sens artistique, malgré la présence d'un professeur émérite, au nom prédestiné, M. Octave !

 

 
extraits  

Me contacter. Dernière mise à jour du site : Juin 2024.